Reportage France 3 : Annick Augier, la peinture ésotérique comme thérapie

Belle expérience cette semaine avec la visite de la télévision dans mon atelier !

France 3 a réalisé un joli reportage sur mon travail, en prévision de ma prochaine exposition personnelle « EMERGENCES » à Grenoble. Retrouvez-en tous les détails ICI.

J’en profite pour vous rappelez que vous pouvez découvrir d’autres courtes vidéos  sur ma chaine Youtube Annick Augier Art .

Une spirale créatrice qui n’a pas dit son dernier mot…

Energie créatrice 1 by Annick Augier

Energie créatrice 2013 by Annick Augier

Energie créatrice 2 by Annick Augier

Energie créatrice 2014 by Annick Augier

… ou encore « Comment tenter de s’en sortir quand on a écouté l’avis des autres… et regretté ».

Automne 2013: exposition personnelle « Valeurs d’entreprise« . Y figurait cette Energie créatrice 1. Moi je l’aimais bien.

Un an après, je la montre à un ami très cher dont le ressenti m’importe beaucoup : « Le travail de la matière est superbe, quel dommage que la spirale soit si visible ! » Il ne cesse de m’encourager à laisser aller le formalisme, limitant mais si réconfortant, pour une suggestion où rien ne figure ni dit ce qu’il faut penser. Bon, j’entends bien, mais le tableau est né ainsi. Ainsi il restera.

Energie créatrice 3 by Annick Augier

Energie créatrice 2015 by Annick Augier

Sauf que les mois suivants, les mêmes réflexions reviennent dans la bouche d’autres personnes dont j’estime l’opinion. Et c’est ainsi qu’en toute humilité, je reprends ma créature et tente de la transformer.

L’idée était bonne, le résultat désastreux à mon sens, même si je tente de me convaincre que j’ai bien fait. En réalité, toute la lumière vers laquelle tendait la spirale a disparu. Je pose la toile dans un coin et n’ose plus l’affronter… jusqu’à ce que je commence une formation avec une géniale coach américaine Alyson Stanfield sur l’utilisation des réseaux sociaux et autres pour un artiste. Pour « faire mes devoirs » et apprendre à utiliser Facebook, me revient cette toile et mon envie de la retoucher. Et voilà les étapes de la transformation décomposée sur Facebook.

La version 2015 actuelle n’est peut-être pas tout à fait terminée, mais le résultat me satisfait beaucoup plus (les photos ne sont pas terribles, clickez dessus pour mieux voir). Certains me diront qu’ils préféraient la première. On ne peut satisfaire tout le monde. Elle n’existe plus, c’est la vie.

Voici le message que j’associais à cette œuvre, mis en forme par l’auteur Virginie Cupillard à l’époque de l’exposition:

Elle nous raconte l’Homme en chemin. Le passage de l’ombre vers la lumière, l’allégorie de la caverne de Platon.
La spirale rassemble les pièces du puzzle pour s’élancer vers la lumière. Les oxydations du départ s’estompent et l’Homme peut aller vers son accomplissement.

A votre avis, est-t-il toujours d’actualité?

Les 1001 interprétations d’une poupée au cœur de vestiges

Arches et poupée OK

Dans un précédent article, j’évoquais le confort de finir un tableau entamé il y a un an et demi.  Il est désormais en vitrine !

A l’origine, je l’avais composé « juste pour faire joli » et me permettre des démonstrations de techniques de trompe l’œil sur quelque chose de plus intéressant que des échantillons.

Tout de même, un peu frustrant pour qui cherche le sens de toute chose, en particulier les messages qui se manifestent à travers  la création. J’en suis même arrivée à penser que le cœur de mon métier se résume à « Peindre pour guérir » (moi-même et les autres à travers les œuvres sur commande ou pas et les ateliers). Un sujet sur lequel je reviendrai sûrement. Bref, je n’avais pas vu grand intérêt à poursuivre ce projet limité et avais abandonné la toile contre un mur.

Pour quelle raison, ai-je choisi celle-ci en particulier pour m’aider à apprivoiser le nouvel atelier ? Quel rapport entre un paysage irlandais, un château fort écossais, un cloitre espagnol (transplanté à New York en plus), une poupée de chiffon, un biscuit français et pour l’oiseau je ne sais plus (je vous dévoile toutes mes sources !) ? Mystère.  D’où ma grande joie lorsque plusieurs visiteurs inspirés y ont trouvé matière à de plus larges réflexions. En voici quelques unes :

Pour une vision au premier degré, tout le monde est d’accord : c’est charmant, voire enchanteur, beaucoup de paix, les couleurs chantent, les détails séduisent et font sourire, etc. ;

Ensuite, version optimiste ou pessimiste. Par exemple : Lire la suite

Le nouvel atelier prend vie, photos à l’appui

Hangart Atelier 2014-01 (3)

Génial, une vitrine ! On se fait même des sourires avec certains passants.

Qui dit nouvel atelier dit nouvelle inspiration ! Les idées bouillonnent :

  • reprendre certaines toiles faites du temps où : vraiment, où avais-je la tête pour peindre de cette façon ?!.  Et oui, dix ans plus tard, on a fait des progrès, ça fait plaisir à constater !
  • plaisir de finir un tableau entamé il y a un an et demi pour deux démonstrations de techniques de trompe l’œil et abandonné contre un mur (photos à venir) ;
  • bon, ces travaux-là, c’est du tout cuit. Je sais faire et c’est rassurant pour s’acclimater à un nouveau cadre. Par contre, quelle joie de trouver comment aller de l’avant sur un projet très bizarre, jailli il y a six mois à la suite d’une « trahison » amicale (réparée depuis et belle opportunité de comprendre un nœud très important), dont je ne savais plus que faire, le premier élan passé (photo de l’ébauche plus bas). Attention, elle est en train de devenir assez violente, âme sensible s’abstenir. J’espère l’avoir fini pour la fin du mois. La dernière étape sera difficile à faire, je croise les doigts pour ne pas tout gâcher ;
  • justement,  envie d’aller vers le bizarre, de m’éloigner de la forme si codifiée et contrôlée du trompe l’œil. Avec la série « Valeurs d’entreprise « , j’avais poursuivi la veine surréaliste effleurée dans certaines des compositions personnelles qui illustrent les étapes de guérison de mon livre « Guérie par mon second cancer« . Et si j’allais plus loin ? Ouh ! C’est super angoissant de lâcher le confort de ce que l’on maitrise pour se remettre en question. Une idée va se poser sur la toile dès cette semaine, l’autre est en cours de métabolisation. Affaire à suivre…
  • Cours de peinture « Eveil à Soi » et ateliers Mandala ont repris dans une nouvelle ambiance, entourée du souffle créateur des 5 artistes de l’association Le Hang’Art. C’est stimulant pour tous. Voici les commentaires des deux « nouveaux », trouvés dans ma boite mail le lendemain.:

Monique : Un grand merci à toi Annick pour ce beau moment de partage et de découverte. Mon désir de me réaliser enfin, de faire émerger mon individualité, en un mot de » guérir » m’incite à poursuivre mon chemin de renaissance.

Laurent : Merci pour ce riche et sympathique aprés-midi de découvertes et de libertés guidées. Partages dans l’art de laisser les sensibilités et les messages profonds s’exprimer en allers-retours naturels vers des centres et des périphéries. Moments apaisants, créatifs, ludiques et nourissants dans de douces notes d’humanité.

Un bon souvenir, ainsi que point de départ lumineux dans toute possibilité d’évolution adaptée.  Voilà ce que je ressens en regardant ce que cette expérience vient de me faire produire.

Tu maîtrises des choses « supra-humaines » qui sont formidablement puissantes.  Je ne connais quasiment rien à tout ce que tu arrives à faire (channelisation, etc), mais suis bluffé par la justesse de tes vues. Bravo !!

Bise d’un paon aux lourdes plumes allégées par la grâce de stimulantes expériences et découvertes.  Merci la vie!

Y’a pas à dire, ça fait chaud au cœur, vous ne trouvez pas ? !

Avis aux amateurs : il reste des places pour l’atelier du mercredi 18 Février ! Détails ici.

Et voilà d’autres images !

DSCN0747

Atelier Mandala en pleine action

Hangart Atelier 2014-01 (1)

Le tableau bizarre est sur le chevalet, la démonstration par terre

DSCN0759

La naissance du Mandala passe par le découpage !

Hangart Atelier 2014-01 (5)

Projets d’élèves en cours par terre, toiles à reprendre au-dessus

Hangart Atelier 2014-02

La démonstration avance!

 

Un beau ciel nuageux en démonstration

1 Masquer

1- Masquer les éléments déjà faits

Le 2ième RV chez Dalbe Grenoble a confirmé la soif de nombreuses personnes pour apprendre ou améliorer des techniques de peinture en général et de trompe l’œil en particulier. Des fans du mois dernier étaient de nouveau présents dès l’ouverture, munis cette fois-ci de pliants pour tenir le coup tout l’après-midi!

La création d’un beau ciel  nuageux était le moment fort de la démonstration avec l’usage du blaireau, incontournable instrument du professionnel ou du hobbyiste éclairé. Oui, il coute cher mais les miens sont toujours aussi fringants après quasiment 20 ans de bons et loyaux services.

Lire la suite

Démonstrations gratuites de Trompe l’oeil chez DALBE- Grenoble

Démonstration O e L

Création d’un chapiteau sur marbre de fantaisie

Comme je l’annonçais en Septembre, Novembre me met face au public au cours de deux démonstrations chez DALBE, le point de rencontre incontournable des artistes grenoblois en herbe ou plus confirmés! C’est toujours une occasion bien sympathique de se rencontrer. Et leur beau magasin se révèle une source sans fin de belles idées créatives.

Rendez-vous au  5 rue de la Liberté. Grenoble. !

Voici leur présentation de l’évènement:

Lire la suite

Quoi de neuf pour la rentrée ? EXPO, MANDALA, VENTE aux enchères, DEMO …

megaphone-drolePleins de bonnes choses pour ce prochain trimestre ! En voici un résumé. Plus de détails suivront au moment opportun.

1- NOUVELLE SAISON MANDALA  2013-2014 : Le présent éclairé par la mémoire

Notre passé et notre histoire sont riches en enseignements pour comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui. Similitudes, différences, apprentissages et leçons… Et si cette année nous utilisions les ateliers Mandala pour découvrir au bout du compte la réponse à cette question: « Comment et pourquoi en suis-je arrivé là  ? » Lire la suite