« Debout +++ » et invitation EXPO

Souvenez-vous ! Sinon lisez ou relisez Debout, par mon corps et sur la toile .
Ma première oeuvre créée à mon retour à l’atelier après un an d’absence et 9 mois en fauteuil roulant, s’appelait Debout 1 et 2,  symbole de ma remise debout, même avec béquilles.
Et bien j’ai la grande joie de vous annoncer…. que je vais me sentir obligée d’en créer une autreDebout +++.
Je rentre dans une semaine chez moi, après 6 semaines de retour en milieu hospitalier, mais pour la bonne cause! Il semblerait que j’ai marché 5 semaines avec une fracture du col du fémur. Aux urgences ils n’en ont pas cru leurs yeux. Voilà ce que c’est de s’habituer à la douleur et de garder bonne mine et le sourire. Personne n’avait pensé que c’était si grave ni que j’avais tant mal.
Bref! La bonne nouvelle, c’est que j’ai une prothèse de hanche toute neuve et que je commence même à faire quelques pas sur mes deux seules jambes.
Après quasiment  2 ans de béquilles, l’espoir de retrouver enfin un horizon au delà de 300 mètres se confirme de plus en plus. Bon, pour la démarche d’une top modèle, c’est un peu tôt, je fais plus dans le genre ourson pataud, mais quand même!!!!
Evidemment, je ne serai pas présente en personne à l’exposition L’imaginaire invisible qui démarre à Grenoble. En revanche, mes toiles oui, grâce au dévouement d’un de mes amis peintres qui s’est chargé de les apporter. Un grand merci MAD!
Le fil conducteur que j’ai choisi? Les cieux au fil du temps. Le ciel est un dénominateur important dans mon oeuvre. Alors il y a une grande toile de 2012 et deux autres de 2014 que je n’ai jamais vraiment exposées, plus les dernières créations de 2019, un 80 x 80 cm et une sélection des petits formats que j’ai commencé à produire  cette année. Je croyais jusqu’à présent ne pas en être capable. Et bien je me suis surprise et je les aime beaucoup. Et pas que moi, puisque j’en ai déjà vendu plusieurs.
Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.
NB. Le vernissage de l’exposition se fait jeudi 9 à partir de 18.00.

INVITATION au Vernissage de TROTT’ART GRENOBLE

 Ca y est! TROTT’ART, c’est dans 4 jours!

Vous êtes chaleureusement invité(e) à notre vernissage vendredi. Commencez par nous à 18h,  puisque le Hang’Art fait l’ouverture de cette déambulation artistique, puis poursuivez tout le long du parcours vers les autres ateliers, en suivant, pourquoi pas, les pas sur les trottoirs (cf fin de l’article), la musique et le défilé de mode. Et oui! Une jolie soirée en perspective. Prions juste pour qu’il ne pleuve pas! Il n’y a pas de plan B.

La soirée est mise en musique par le collectif Sirvinacu  orchestré par notre maître de cérémonie Vito La Rocca et dansé par les mannequins de la styliste Eva Thomas.

  • Le collectif SIRVINACU est composé d’artistes regroupés spécifiquement pour l’évènement unique TROTT’ART. Venant d’univers artistiques différents, mais réunis pour ce même projet, Sirvinacu se compose du groupe SERENATA LATINA, bien connu depuis 1986, dans la région et au delà, qui déambulera le long des rues de lieux en lieux avec ses solistes, en musiques itinérantes;
  • Vito la ROCCA, notre maître de cérémonie – comédien prolixe qui passe de Beckett à Molière, avec aisance en apportant sa faconde toute « italo- grenobloise;
  • Eva THOMAS, notre styliste, crée des robes et des manteaux juste pour rêver, pour le plaisir d’inventer de la beauté pour des princesses ou des fées qui dansent dans son théâtre intime et sa forêt imaginaire.
Regardez la VIDEO pour avoir une idée de l’événement. Pour le Hang’Art, ça démarre à 2.00 mn et on voit, même brièvement, un  nouveau tableau en cours (fini depuis) que j’adore. Pas petit celui-là, mais trop important pour le réduire à un timbre poste! Mais j’ai fait quelques petits formats mettant en scène des arbres et des ciels qui seront présentés bien sûr.
SUIVEZ LES PAS! 

 

VIDE -ATELIER : de tout à petit prix

Petits prix, grandes oeuvres!
Nous avons besoin d’espace pour nos nouveaux projets… et les ateliers sont toujours trop petits. Alors nous soldons! Nettoyage de printemps avant l’heure en somme.
Et comme on aime la compagnie, les artistes en résidence du Hang’Art, c’est à dire, Chaperon, Margary, Micheloni et moi-même, accueillont Czeredny, Verdelhan, Castagna, Mad.

Petits et grands formats, oeuvres des années précédentes, matériel, peintures, sculptures en marbre, terres cuites, supports bijoux, posters, etc. Il y a même un petit frigo! Mais plus de livres d’art, c’est trop lourd à transporter, j’ai renoncé.
Pour tous les goûts à partir de 15 euros.
Et si vous nous faites une petite visite dés le premier jour, le vendredi 7, nous offrons aussi l’apéritif!

En pleins préparatifs hier. Un dimanche? Et oui, il n’y a pas d’heures pour les braves!

RENCONTRES A VENIR
    • TROTT’ART5, 6 et 7 avril3 jours de déambulation artistique dans le quartier des antiquaires, 11 lieux de création ouverts, 30 artistes pour vous accueillir. Regardez la VIDEO  pour avoir une idée de l’événement qui sera largement publié dans les médias. Pour le Hang’Art, ça démarre à 2.00 mn et on voit, même brièvement, mon nouveau tableau en cours que j’adore. Pas petit celui-là, mais trop important pour le réduire à un timbre poste!

CLIQUEZ ICI POUR LA VIDEO

  • Et enfin, L’imaginaire invisible: je participe du 6 au 19 mai à la prochaine exposition de la MAPGI à l’ancien musée de peinture de Grenoble.

DEBOUT! Par mon corps et sur la toile

« DEBOUT diptyque » by Annick Augier – 40 x 20 cm chacun – VENDU –

Je rêvais de cet instant depuis des mois, pouvoir vous écrire enfin: « Je suis debout! ».
C’est fait.
Début octobre, un délicieux chirurgien orthopédiste m’accueille avec le sourire: « Bon, on vous remet debout Mme Augier?! » Déjà charmant, il est devenu irrésistible! Je lui aurais volontiers sauté au cou. A la place, je fonds en larmes d’émotion. Depuis le premier jour, aux urgences, et pendant 9 mois, j’avais entretenu  cette conviction intime que je retrouverais toutes mes facultés malgré vents et marées et le silence des médecins sur mes possibilités de remarcher un jour. Et là, on me remet debout. c’est le premier pas, littéralement.
Du jour au lendemain, j’abandonne le fauteuil roulant pour deux béquilles, puis une. Du coup, je peux retrouver le chemin de l’atelier… et de mes pinceaux jaillissent Debout 1 et 2.
Nous avons vécu, souffert dans notre chair, lutté contre les vents contraires, ployé sous le poids des tourmentes, mais. aujourd’hui nous nous dressons à la verticale, nos racines bien plantées dans la terre mère, nos branches se projetant dans le ciel.Ni feuilles, ni fruits. Ce n’est pas l’essentiel, ce n’est pas la saison. Racines, tronc, branches… L’ossature, la structure est là, solide. Le reste viendra.
Par contre, quelle patience!!! Heureusement, j’étais une coureuse de marathon, pas une sprinteuse.
Quatre mois plus tard, j’ai toujours ma béquille, la remise debout n’est pas aussi simple que je le croyais, même si j’ai fait d’énormes progrès et que mon autonomie s’améliore. Je suis toujours sous chimio., ad vitam eternam, semble-t-il. Il faut maintenir la bête sous camisole chimique. Les effets secondaires ne manquent pas et pourrissent une bonne partie de ma vie encore. La fatigue permanente vite transformée en épuisement, l’estomac fragile,etc. MAIS chaque instant passé à l’atelier me remplit de bonheur, et je cultive la conviction que mon état va s’améliorer au fil du temps..
De toute façon, j’ai du boulot: plusieurs événements les prochains mois (détails en fin  d’article) sont autant d’occasions d’exposer de nouvelles créations . Je me concentre sur les petits formats comme Debout 1 et 2.
NB. Si vous avez manqué ma communication d’avril dernier, vous n’aurez rien compris à ce que j’ai écrit. Vous pouvez la trouver ici Fractures, de mon corps et sur la toile
Et voici la photo du triptyque figurant dans celle-ci, fini cette fois:

« Fractures » by Annick Augier – 90 x 30 cm l’un- Technique mixte – 650 euros l’un, 1100 les deux au choix, 1500 les 3

EXPO Grenoble « Home Sweet Home »

2017-12 HOme Sweet Home Expo

 

Pouf! Ça nous a pris jeudi dernier! A la réunion hebdomadaire des filles du Hang’Art, nous nous sommes regardées, finalement fraîches et reposées des fatigues d’une expo personnelle pour l’une et d’un salon en Suisse pour les autres  et nous avons toutes étaient d’accord:
Non, nous ne pouvions pas terminer l’année sans vous!
Oui, nous avions l’énergie de proposer une exposition collective à Grenoble, chez nous, entre deux salons à l’étranger, pour vous retrouver, fans, amis et clients, lors d’un vernissage VIP sur invitation privée seulement.
  • Aux murs les toiles de Martine Chaperon, Michèle Margary et votre serviteur. Nous ouvrirons nos ateliers pour l’occasion (Argh! J’ai du boulot pour redonner un semblant d’ordre);
  • Vous retrouverez aussi  des œuvres petits formats, en particulier celles d’artistes amis du Hang’art qui auront pu répondre présents au débotté.
  • Mes petits formats et certaines fins de séries sont à 30% !
Nous ne pourrions pas vivre sans vous. MERCIIIII!

J-1 EXPO « FRAGMENT D’ATELIER » EN PHOTOS!

LE PORTAIL A TRAVERS LES SIECLES …

EUH, NON! A TRAVERS 22 ANS DE PEINTURE? C’EST DEJA SUFFISANT. 

J – 1 avant le vernissage de l’expo collective FRAGMENT D’ATELIER à Grenoble du 10 au 28 mai!

INVITATION au vernissage, thème choisi et toutes les infos ICI

La semaine dernière, je vous avais promis des photos. Les voici !
Mon espace perso: un panneau d’exposition avec quelques oeuvres de 2016 et 4 vitrines pour remonter le cours du temps: de ma première commande en 1995 au dernier tableau encore en cours d’exécution.
J’y serai de permanence moi-même les dimanche 14 de 13.00 à 16.00, samedi 27 de 16.00 à 19.00 et dimanche 28 de 13.00 à 16.00. En dehors de ces moments, si vous voulez aussi me voir, faites-moi un email pour qu’on trouve un moment sur RV annickaugier@gmail.com. L’atelier étant à deux pas, on peut aussi combiner les deux visites.
Cette année, plusieurs artistes ont mis à profit les vitrines pour expliquer leur travail et vous en dévoiler les coulisses. C’est très sympa et instructif.
2017 Fragment d'atelier MAPGI (1)

AU COMMENCEMENT ÉTAIT LE TROMPE L’OEIL…

Un monde imaginaire au-delà d’un mur-frontière aveugle. Des portails ouvrant une brèche sur des jardins vestiges/vertiges du passé
  • 1995: ma première commande, un portail de « bois » sur un paysage imaginaire pour le bureau d’une écrivaine à Rome.
  • 2006: mon dernier trompe l’oeil d’envergure, 2,60 x 3,60 m. Thé en terrasse romaine sur les jardins existants du Palazzo Spada à Rome et les toits du palais Farnèse, notre ambassade de France à Rome.
2017 Fragment d'atelier MAPGI (9)

 PORTAILS DE GUÉRISON 2005-2015

En 2001 puis 2002 vient la maladie. Une fois vaincue, le trompe l’œil, aussi fascinant soit-il, n’est plus qu’une illusion, une scène de théâtre. Il est temps de découvrir ce qui se cache dans les coulisses.
En quête de moi-même, le portail devient source de lumière, d’espoir et d’inspiration à travers le récit qu’il suggère. Il indique un passage et invite à en franchir le seuil pour grandir, s’élever et accéder à un degré supérieur de compréhension et de sagesse. A la recherche de sa propre Vérité…

  • De l’obscurité à la lumière…
  • De la roche aride à l’ouverture d’un ciel libre…
  • Des profondeurs d’une matrice aux couleurs de chair à vif ou de soleil brûlant à une nouvelle naissance…

De 2005… Portail 1, la première oeuvre que j’ai vu en méditation et réalisée… pas pour un client, mais pour moi toute seule. En fait, la première étape de ma guérison, mise en image. D’ailleurs, elle illustre la couverture de mon livre témoignage.
… A 2015 : Explosions de la gangue de pierre qui libère un ciel pur, promesse de tous les possibles.
LIRE AUSSI PORTAIL 1 VOUS PARLE

 

2017 Fragment d'atelier MAPGI (8)
2017 Fragment d'atelier MAPGI (7)

GRAINES DE PORTAILS 2017

Juste pour le plaisir: la chaleur de la pierre ocre qui s’ouvre sur des ciels éblouissants.
Série toute fraîche, à peine descendue du chevalet.
De petite dimension, à prix tout doux.
17 x 17 cm hors encadrement, huile et crayons Comté avec quelques touches d’or pour certains, sur carton.
2017 Fragment d'atelier MAPGI (5)

ET ENFIN  ENVOL 2017 EN COURS D’EXECUTION ET SA MAQUETTE

 

Envol montage

60 x 60 cm
Huile, acrylique et métallisation aluminium sur toile

INVITATION EXPO COLLECTIVE FRAGMENT D’ATELIER

2017 MAPGI Fragment d'atelier Invitation

J – 2 SEMAINES avant l’inauguration de la prochaine exposition de la MAPGI (Maison des Arts Plastiques de Grenoble et de l’Isère) à l’ancien musée de peinture de Grenoble.
Comme je l’évoquais dans le précédent article, l’idée est de donner un aperçu de l’univers de l’artiste à travers un processus de création qui met en oeuvre les techniques, supports et matériaux divers utilisés.
Idée initiale : les matrices. Très rouges et organiques, je les assume, même si elles en inquiètent plus d’un.J’en ai fait pas mal et j’aimais bien, sauf que c’était quand même un peu réducteur.
Une réflexion d’une camarade peintre me pousse à fouiller un peu dans mes archives, ressortir des maquettes, feuilleter les photos de mes premières commandes… Nostalgie nostalgie… Bref ! D’un coup, paf! Les écailles me tombent des yeux!

DEPUIS 22 ANS, JE PEINS DES ……………. PORTAILS !
Autrement dit, de multiples passages d’un univers à l’autre.

Et voilà comment, en un instant, j’ai trouvé le thème conducteur de toute ma carrière, et accessoirement celui de l’exposition. Maquettes, photos d’oeuvres réalisées et tableaux récemment exécutés chercheront à montrer l’évolution de mon idée de portail à travers les années.

Au commencement était le trompe l’œil : un monde imaginaire au-delà d’un mur-frontière aveugle. Des portails ouvrant une brèche sur des jardins vestiges/vertiges du passé…
Vingt ans plus tard, le portail se fait organique. Il indique un passage et invite à le franchir pour grandir, s’élever et accéder à un degré supérieur de compréhension et de sagesse. A la recherche de sa propre Vérité…